Investissement locatif : choisir un bien neuf ou ancien ?

Malgré la hausse continue des prix depuis plus d’une décennie, l‘investissement locatif reste une valeur sûre pour les épargnants souhaitant diversifier leurs revenus. La rentabilité de ce placement dépend toutefois du bien mis en location et varie selon qu’il soit neuf ou ancien.

L’investissement locatif dans l’ancien : un atout surtout financier

Les agences immobilières comme les analystes se montrent unanimes sur ce point : sur le plan strictement financier, l’investissement locatif dans un bien immobilier de seconde main s’avère plus intéressant. La location de ce type de construction offre une rentabilité plus conséquente, pour plusieurs raisons. D’abord, les logements anciens se trouvent généralement dans les quartiers en plein centre ou dans le coeur historique d’une ville. Ils sont donc mieux desservis en termes de transport, de commerce et d’autres servitudes et offrent logiquement un bon cadre de vie. Les logements anciens sont ainsi plus recherchés et les loyers qui s’y appliquent, plus élevés.

L’achat d’un bien immobilier ancien déjà occupé permet également de bénéficier d’une décote de l’ordre de 10 à 20 %, en fonction des villes, de la qualité des biens et du contexte des négociations. Les vendeurs se montrent en effet plus enclins à proposer une décote si l’immeuble, la maison ou l’appartement ancien a un locataire en place, histoire d’afficher une rentabilité accrue et attirer ainsi les investisseurs. Seul inconvénient, l’investissement locatif dans l’ancien semble moins défiscalisé qu’un achat dans le neuf. En réalité, cette lacune n’en est pas une, sachant que des réductions d’impôts sont bel et bien possibles pour l’achat d’un ancien.

Investir dans le neuf : un choix très fiscal

L’investissement locatif dans un bien immobilier neuf affiche en général une rentabilité moindre par rapport à l’ancien, en raison notamment d’un prix significativement plus élevé et d’une attractivité peu élevée sur le marché. Ce choix a pourtant l’avantage d’être grandement défiscalisé, avec la présence de plusieurs programmes éligibles à différents dispositifs fiscaux tels le Duflot et la Loi Pinel. Les avantages fiscaux dans le neuf constituent d’ailleurs la principale source de motivation des investisseurs dans ce domaine selon les établissements et autres intermédiaires de banque proposant du prêt immobilier pour investir dans la pierre. L’immobilier neuf a en outre la particularité d’être moins complexe à gérer, tout en étant conforme aux nouvelles normes d’habitabilité et de rendements énergétiques. Ce sont donc des investissements en travaux que n’aura pas à opérer l’investisseur, tout du moins dans un délai à court terme car les réglementations évoluent sans cesse et de nouvelles peuvent voir le jour d’ici plusieurs années.

Neuf ou ancien, il faut choisir la bonne solution de financement et généralement, cela passera par un prêt immobilier. Il est donc conseillé de s’informer sur les conditions de remboursement, notamment en matière de taux d’emprunt. Cela permet de se projeter plus facilement et surtout de mieux cibler le type de bien à acheter.

Scroll to top